Pourquoi voyager en Nouvelle-Zélande ?

Pourquoi voyager en Nouvelle-Zélande ?

Pour vivre un vrai retour aux sources sur une terre lointaine et insulaire, direction la Nouvelle-Zélande. Formée par deux îles distinctes, la Nouvelle-Zélande en Océanie est tout simplement une terre hautement photogénique d’un dynamisme particulier.

Nos conseils avant de partir en Nouvelle-Zélande

Auckland Nouvelle ZelandeSur l’île du nord qui est plus petite en terme de superficie mais qui est aussi moins sauvage et pas trop accidentée, la densité de la population est encore très faible. A Auckland, la capitale économique, le réseau routier est assez dense qu’il est préférable de s’équiper d’un GPS ou d’emmener un guide pour se déplacer.

Par ailleurs, l’île du sud se présente comme un désert humain principalement protégé par de nombreux parcs naturels.

Avant de prendre le vol pour rejoindre ce paradis terrestre, de nombreuses informations peuvent être retirées à l’aéroport ou encore dans les offices de tourisme. Sur place, les services de bus touristiques permettent de vivre pleinement de la nature.

Que visiter en Nouvelle Zélande ?

La Nouvelle-Zélande offre un cadre idéal pour les activités en pleine nature. De nombreux sports d’aventure tels que saut à l’élastique, rafting, saut en chute libre ou encore ski y sont pratiqués dans des conditions optimales.

Bien sûr, la Nouvelle-Zélande se caractérise également par sa riche culture maorie, ses immenses troupeaux de moutons, son sauvignon blanc, sa passion du rugby mais aussi et surtout ses magnifiques plages de sable blanc.

Sur l’île du nord, il existe de nombreux sites incontournables tels que Rotorua ou encore la ville d’Auckland. Des paysages exceptionnels se présentent au fil des îles ancrées dans une zone semi-tropicale riche en faune et en flore exceptionnelles.

Mont Cook Nouvelle ZelandeSur l’île du sud, de nombreux sites sont à découvrir sans aucun prétexte tels que le Mont Cook qui culmine à 4000 mètres d’altitude, le Lac Tekapo d’une incroyable beauté ou encore le Lac Pukaki où quelques icebergs y flottent encore.