ESTA : une formalité obligatoire pour aller aux USA !

ESTA : une formalité obligatoire pour aller aux USA !

Pourquoi doit-on obligatoirement faire une demande ESTA avant de rejoindre les USA ? C’est à cette question que répond cet article ; bonne lecture !

Pourquoi est-il obligatoire de faire une demande ESTA  avant de partir aux États-Unis ?

L’entrée aux États-Unis est subordonnée à un certain nombre de conditions plus ou moins strictes. Disposer d’un passeport ne suffit pas, il faut en plus être en possession d’une autorisation d’accès sur le sol américain. Plus précisément, il s’agit de l’ESTA (Electronic System for TravelAuthorization) ; le système électronique d’autorisation de voyage. Dû à un renforcement des mesures de sécurité entrées en vigueur le 12 janvier 2009, les personnes effectuant un voyage dans le cadre du programme d’exemption de visa doivent en faire la demande avant leur départ pour les États-Unis.

L’ESTA : le système électronique d’autorisation de voyage

Le système électronique d’autorisation de voyage a été pensé et mis en place pour deux raisons. En premier lieu, renforcer la sécurité du territoire américain en rajoutant un contrôle préalable pour les voyageurs pouvant bénéficier de cette autorisation. En second lieu, permettre aux voyageurs d’entrer plus facilement aux États-Unis en simplifiant considérablement la procédure d’obtention de l’ESTA, par rapport à celle d’un visa classique. De fait, le processus de demande se fait uniquement en ligne, sur des plateformes spécialisées comme esta-formulaire.us.

En réalité, ce système a été conçu dans le cadre du programme d’exemption de Visa en 2008, puis rendu obligatoire le 12 janvier 2009, comme mentionné précédemment. Toutefois, même si le programme en question consiste en un allègement des formalités d’accès sur le sol américain, l’autorisation électronique de voyage n’en reste pas moins obligatoire.

Ainsi, en cas de voyage d’affaires ou touristique de moins de 90 jours, il faut nécessairement faire au préalable une demande ESTA au risque de se voir sanctionner par les services de l’immigration américaine. En effet, pour éviter des désagréments comme un refoulement lors de l’embarquement du vol à destination des USA, ou un retard dû à des formalités administratives plus lourdes, il faut disposer d’une autorisation électronique de voyage. C’est le lieu de préciser qu’il est recommandé d’effectuer tôt sa demande plutôt qu’au dernier moment.

Cela dit, même si cette autorisation est obligatoire, les ressortissants non bénéficiaires du programme d’exemption de visa ne sont pas concernés par la mesure. Ils devront quant à eux se procurer un visa d’entrée classique, comme précisé dans cet article de Sosoandco.

Une autorisation valable pour une durée de 2 ans

Dès lors qu’elle est accordée, l’ESTA est valable pour une durée de 2 ans et permet d’effectuer plusieurs voyages. Le détenteur peut donc voyager autant qu’il le souhaite, à condition que le séjour dans le pays d’origine entre deux voyages ne soit pas trop court. Ce qu’il faut savoir, c’est que les voyages autorisés sont limités à une durée de 90 jours, et ce délai ne doit normalement pas être dépassé. La sanction qui s’applique généralement est l’interdiction pour le voyageur de recevoir une autorisation électronique de voyage pour plusieurs années.

Par ailleurs, une fois l’autorisation accordée, il suffit de se rendre à l’embarcation, et même si un passage devant les officiers de l’immigration reste de mise, les formalités administratives ne sont point chronophages. Et à ce propos, il n’est pas nécessaire d’imprimer l’autorisation ESTA, puisque le système est entièrement numérisé. Toutefois, il n’est pas interdit non plus de garder sur soi une copie imprimée, pour éviter tout problème de communication.

Il est important de préciser que la demande pour l’autorisation électronique de voyage requiert les données biographiques du demandeur, telles que le nom, les données de passeport, et la date de naissance. De plus, des questions sont posées sur les précédentes entrées dans les pays, certaines maladies ou des démêlées éventuels avec la justice. Bien évidemment, il faut s’assurer de la véracité des informations fournies pour l’ESTA, car si elles sont fausses, le demandeur fera face à des problèmes certains lors de l’enregistrement à l’aéroport ou plus tard à son arrivée aux États-Unis.

Explications sur le VISA J-1

Régulièrement, de nombreux Français décident de s’expatrier aux États-Unis mais avant de se lancer définitivement, une première expérience peut être bénéfique. Le Visa J-1 peut être un bon début puisqu’il va permettre de résider plus longtemps sur le sol américain et également de travailler en tant que stagiaire.
Le Visa J-1 sera valable pour une durée de 12 mois. Pour l’obtenir, il faut avoir entre 18 et 38 ans, être étudiant ou jeune diplômé, justifier d’un stage qui soit en accord avec ses études et que l’entreprise choisie respecte les critères d’éligibilité de ce visa.

Par comparaison à une demande d’ESTA, la procédure d’obtention du Visa J-1 sera fastidieuse. En effet, il faudra commencer par trouver une entreprise auprès de laquelle on effectuera son stage.

Le dépôt du dossier se fera auprès de l’Ambassade Américaine de Paris. Le jour du rendez-vous, il faudra se présenter avec un passeport valide, différents documents préalablement remplis, un imprimé qui confirme le rendez-vous, une photo d’identité de moins de 6 mois et des justificatifs de sa situation financière. Vu la complexité et le coût d’une demande de Visa J-1, il est souvent préférable de se faire accompagner par un organisme spécialisé dans sa démarche.

ESTA : une formalité obligatoire pour aller aux USA !
4.5 (90%) 2 vote[s]