A la découverte du Parc National de Yellowstone

Parc national de Yellowstone aux USA

Le parc National de Yellowstone c’est une zone d’activité géologique incroyable, où des tremblements de terre discrets mais fréquents créent les voies permettant au noyau en fusion d’atteindre la surface. Le chaudron du combustible géothermique, stocké depuis des millions d’années dans l’immense sous-sol du parc, sort de ses entrailles et remonte à la surface sous diverses formes d’expression. Des plus gracieuses aux plus effrayantes : sources chaudes, bassins d’ébouillantage, bassins d’eau sulfureuse plus acide qu’une solution de batterie, geysers délicats ou scandaleux, boues bouillonnantes et cratères fumants.

Tout en quantité et diversité que vous ne pouvez voir nulle part ailleurs sur la planète. Seulement ici, dans ce volcan endormi qui, s’il décidait d’exploser dans toute sa puissance, ferait exploser non seulement le parc naturel le plus emblématique du pays, mais une bonne partie de l’Ouest américain. Malgré cela, tout est beau. Outrageusement beau.

Du point de vue géologique, Yellowstone est une caldeira volcanique active. Activité qui a commencé il y a 17 millions d’années. Heureusement, les deux derniers sans changement destructeur. En surface, de grands lacs et rivières serpentent entre prairies et montagnes, les ruisseaux accueillent les pêcheurs à la mouche avec leurs lignes dansantes, et les animaux paissent placidement ou chassent leur proie parmi les forêts de genévriers. Les rivières se déversent en cascades tonitruantes. Tout est si beau que les visiteurs oublient qu’ils sont sur un volcan.

rivière dans le parc national de Yellowstone

Un paysage magnifique, complexe, varié, intriguant. Personne ne semble se souvenir que le volcan pourrait exploser avec toute sa force potentielle. Et nous n’étions que deux parmi des milliers de touristes également trompés par la beauté du paysage, pénétrant dans le gigantesque cratère d’un volcan, dont le risque d’éruption catastrophique est heureusement très faible : un sur 730 000. Ou 0,00014%.

De Grand Teton à Yellowstone, une route panoramique incroyable !

Nous avons suivi la US-191 N et la U.S. 89 N en direction de la John D. Rockefeller Memorial Parkway, depuis le Snake River Lodge à Jackson Hole, jusqu’au geyser Old Faithful à Yellowstone, en passant par la South Gate, pour voir notre première attraction dans le parc. Et son plus emblématique et le plus fréquenté. La distance n’est pas courte, elle est d’environ 155 km. Et la route, qui longe le lac Jackson puis la Snake River, offre tout au long du parcours de nombreux arrêts photo.

Sachant cela, si nous ne contrôlions pas le temps, nous arriverions de nuit au lac Yellowstone, après avoir visité le geyser Old Faithful. C’est ainsi que la promenade le long de la passerelle en bois qui serpente autour du bassin du geyser Old Faithful a marqué la fin de notre activité ce jour-là. Le chemin a beaucoup à offrir au visiteur, c’est pourquoi il attire les foules. Surtout en été.

Si Grand Teton est un petit parc comparé à Yellowstone, également plus serein et contemplatif, Yellowstone demande de la patience, un certain effort physique et plus de temps pour le visiter. En cette saison, l’été, où plus de la moitié des 3 millions de visiteurs annuels visitent le parc, remplissent les routes et les attractions, se battent pour un morceau et de nombreux moments pour les photos, il faut une certaine patience et une certaine résignation. Mais c’est très amusant.

Tous les visiteurs sont polis et civilisés. Beaucoup d’Américains, avec leurs énormes pick-ups tractant des VR pouvant accueillir toute la famille, prennent soin de les garer aux endroits qui leur sont réservés, en évitant de gêner les autres véhicules. L’été présente quelques inconvénients, même si la température est agréable le jour et fraîche la nuit : trouver des animaux sauvages pendant les journées chaudes et ensoleillées de l’été peut être plus difficile qu’en automne et au printemps. Les foules les font presque toujours fuir des routes.

Il restait 83 kilomètres à parcourir jusqu’à Lake Village, où nous logerions dans les cabanes rustiques, très simples et basiques de Lake Lodge, sur les rives du lac Yellowstone. C’était la seule option avec des vacances pour la haute saison, même si six mois avant notre voyage nous les avions recherchées.

Les geysers du Parc national de Yellowstone

En ce qui concerne Old Faithful, je dois dire que ce n’est pas aussi impressionnant qu’on pourrait le croire, il ne faut donc pas exagérer les attentes. Et le mieux, c’est que ce n’est pas le seul geyser qui mérite d’être vu. Ce n’est pas non plus le plus grand, le plus haut et le plus régulier. Néanmoins, c’est la combinaison de sa taille, de l’intervalle et de la fréquence de ses éruptions, et de son emplacement, qui l’a rendu si populaire. Il y a d’autres éruptions assez intéressantes qu’une promenade autour d’Old Faithful révèle. Et elles sont tout aussi valables que de regarder le vieux geyser en éruption.

Tous les sentiers sont beaucoup moins fréquentés que les routes. Ils disent que 97% des visiteurs ne vont pas plus loin que 100 mètres. Ou les trottoirs autour des attractions. Mais l’exploration du Norris Geyser, l’un des bassins les plus incroyables de tout le parc, révèle toutes les autres ressources géothermiques du parc en une seule promenade. C’est le premier grand spectacle pour ceux qui entrent dans le parc par le sud. Parmi eux, le Grand Geyser, extrêmement peu fréquenté, mais assez curieux. On dit qu’il vaut la peine d’attendre ses éruptions, à intervalles de 7 à 15 heures.

geyser dans le parc national Yellowstone

Ou le geyser Daisy, très prévisible, avec des intervalles plus courts, entre 2 et 4 heures, dont les éruptions durent entre 3 et 5 minutes. Le geyser Riverside, le seul du parc dont les éruptions ont des angles de trajectoire différents, a des intervalles de 7 heures. Toutes les prévisions sont indiquées dans un tableau disponible au centre d’accueil et les plus importantes dans des panneaux placés devant les attractions elles-mêmes.

Le premier parc national des États-Unis

Derrière le parc, il y a une histoire vibrante. Ou plutôt, plusieurs histoires. D’explorateurs, de commerçants de fourrures, d’arpenteurs, de peintres et de photographes. Comme William Henry Jackson et Thomas Moran, des pionniers qui ont influencé le Congrès américain pour qu’il crée le premier parc national des États-Unis en 1872. C’était le premier morceau de nature sauvage que quelqu’un a jugé bon de protéger. Des décennies plus tard, le Grand Teton a rejoint Yellowstone pour former un complexe choquant de beauté naturelle.

Les visiteurs d’aujourd’hui ne sont pas confrontés aux difficultés de John Colter pour explorer le parc. Membre de l’expédition Lewis et Clark, l’une des plus célèbres d’Amérique, entre 1807 et 1808, il a passé des mois à explorer la nature et la faune de Yellowstone. C’est pourquoi il a gagné le surnom de “mountain man”. Aujourd’hui, l’infrastructure est parfaite : une grande offre d’hôtels de tous niveaux, des lieux de restauration, des magasins de proximité, des marchés et un réseau parfait de routes et de pistes.

Les 2,2 millions d’hectares ont reçu le statut de réserve de biosphère et de site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Un parc gigantesque, un programme spectaculaire pour tous, des amoureux anonymes de la nature aux familles entières.

Quels animaux peut-on voir dans le parc national de Yellowstone ?

Mais Yellowstone n’est pas Disneyland. Les animaux sauvages comme les  bisons, loups, ours et coyotes peuvent attaquer. Certains sont regroupés, d’autres isolés, cachés, peuvent apparaître soudainement. Même les élans et les cerfs à cornes, “inoffensifs”, peuvent être très dangereux en période de reproduction. Les loups peuvent également être vus, et sont dangereux, mais la plupart de ceux que vous verrez sont en fait des coyotes, que l’on peut voir n’importe où, n’importe quand dans le parc.

Le danger n’est pas présent en permanence, mais il est réel. Il y a des endroits où les animaux peuvent apparaître soudainement. Les bisons énormes, poilus et effrayants se promènent parmi les voitures sur les routes ou tout près d’elles et peuvent même suggérer la sérénité. Mais s’en approcher est un danger. Les ours le sont aussi, mais les chances de les voir sont beaucoup plus difficiles. Il existe dans le parc des règles de sécurité concernant le comportement à adopter vis-à-vis des animaux, notamment pour ceux qui vont se promener dans ses forêts en traçant des sentiers. L’une d’entre elles consiste à porter un spray au poivre développé pour éloigner les ours malveillants. Populaires, ils sont même vendus sur les tables des restaurants.

Ce n’était pas le premier parc national américain que je connaissais, mais celui qui m’a donné envie de visiter un jour tout l’Ouest américain. Impressionné par la violence de la terre, évoquant les images sauvages et naturelles les plus incroyables, des troupeaux de bisons aux jets d’eau sortant des entrailles de la terre, ses histoires de pionniers, de caravanes, de maisons rustiques, d’animaux et de diversité naturelle n’ont jamais quitté mon esprit depuis que je l’ai vu dans mon enfance dans un documentaire télévisé. Si je devais le résumer, ce serait “géologie fascinante et inhabituelle, beauté immense et rustique, sanctuaire de la vie sauvage et incroyable diversité des paysages naturels”.

bisons du parc national Yellowstone

Pour ceux de ma génération, il ne sera pas facile de visiter Yellowstone sans se souvenir de la Ruche. L’un des dessins animés préférés de cette enfance, l’un des classiques d’Hanna-Barbera. Mettant en vedette les sympathiques ours Yogi et Boo Boo, il se déroule dans le parc imaginaire de Jellystone, une référence intentionnelle à Yellowstone. L’époque où l’on nourrissait les ours avec de la confiture et des sandwichs est cependant révolue depuis longtemps. Et ils n’étaient probablement que dans les dessins animés. Depuis 1970, il est interdit de nourrir les animaux dans le parc. Elle stipule également que vous ne pouvez pas vous approcher à moins de 100 mètres des ours et des loups, et à 20 mètres de tout autre animal.

Mais tous les visiteurs ne viennent pas dans le parc pour la faune et la flore, même s’il s’agit d’une attraction charmante. La plupart viennent pour voir les geysers, ainsi que les bassins de boue bouillonnante et les bassins d’eau brûlante exsudant du soufre. C’est le cas de Old Faithfull (le geyser) et de Grand Prismatic Spring, le plus grand et le plus spectaculaire exemple de piscine thermale de tout le parc. Impossible de ne pas être impressionné par ses couleurs vives, résultat de bactéries pigmentées se développant sur les bords de l’eau minérale et des minéraux qui la colorent. Surtout vu d’en haut, à travers un sentier non officiel, non balisé, raide, poussiéreux, difficile et rempli de troncs de pins tombés. Mais la récompense est remarquable.

Grand Prismatic Spring dans le Parc national de Yellowstone
Grand Prismatic Spring

Yellowstown, 300 miles de routes pittoresques !

Les routes et les attractions du parc de Yellowstone suivent un parcours en forme de “huit”, d’une longueur totale d’environ 300 miles. Ce sont des routes parfaitement goudronnées et très bien fréquentées, avec des vitesses de pointe comprises entre 35 et 45 miles par heure, selon la section. Certains sont secondaires, mais en parfait état. La plupart des attractions sont adjacentes à celles-ci. La route – appelée la Grande Boucle compte 140 miles (environ 225 kilomètres) et des routes secondaires qui mènent à d’autres attractions.

L’été est la saison la plus active, non seulement pour le flux de touristes, mais aussi pour les possibilités d’activités telles que la pêche, la randonnée, le camping et même les promenades en diligence la nuit.

Les geysers entrent en éruption avec plus de vigueur et les piscines thermales semblent bouillir davantage. Les journées sont chaudes, les nuits sont fraîches, et bien que la saison soit chargée, elle est aussi propice à la détente et à la contemplation, impossible pendant les mois d’hiver et les plus froids des autres saisons.

Les routes pittoresques du parc national de Yellowstone

Dans la boucle, il y a des routes avec des noms différents. Ils identifient les principales attractions dans leurs sections :

  • Old Faithful à Mammoth Hot Springs,
  • Old Faithful à Madison,
  • Norris Junction à Mammoth
  • Hot Springs, à Tower Roosevelt et Canyon Village,
  • Tower-Roosevelt à l’entrée nord-est,
  • Tower-Roosevelt à l’entrée nord-est,
  • Tower-Roosevelt à Canyon,
  • Canyon Village, Hayden Valley, entrée est à Fishing Bridge Junction (la région du lac), Yellowstone Lake et West Thumb et Grant Village.

Il en existe d’autres, moins fréquentées et non moins attrayantes, mais pour ceux qui ont du temps à perdre : la Old Gardiner Road, qui commence à Mammoth et traverse les prairies, offrant des vues exceptionnelles, pour finir à Gardiner, déjà dans l’État du Montana. Il y a aussi la courte promenade de huit miles de Blacktail Plateau Drive, un autre moyen de se rendre au nord-est du parc depuis Mammoth Hot Springs, qui offre des vues sur les forêts de trembles et une grande partie de la faune du parc.

Les zones du parc national de Yellowstone

Les principales zones (et leurs attractions respectives) ont également des noms :

  • Les terrasses de Mammoth Hot Springs,
  • le Upper Geyser Basin (où se trouve le geyser Old Faithful),
  • le Grand Canyon du Yellowstone (où se trouvent les chutes supérieures et inférieures),
  • le Norris Geyser Basin (où l’on observe l’activité thermique la plus chaude du parc),
  • le Fountain Paint Pot (autre zone très active, ce sont les pots de boue, des fontaines bouillonnantes, le seul endroit où vous pouvez observer les quatre types de caractéristiques thermiques de Yellowstone),
  • le Mud Volcano (avec ses curieuses sources thermales de boue bouillonnante),
  • le West Thumb Geyser Basin (où vous pouvez voir les incroyables cratères remplis d’eau en pleine activité volcanique).

…en plus des différents centres d’accueil disséminés dans le parc (Old Faithful Visitor Center, Albright Visitor Center, Canyon Visitor Center, Fishing Bridge Visitor Center et Grant Village Visitor Center) et des musées du parc (Norris Geyser Basin Museum, Museum of the National Park Ranger, Madison Museum).

Mammoth Hot Springs parc national de Yellowstone
Mammoth Hot Springs

Le parc national de Yellowstone vaut-il la peine d’être visité ?

Il est difficile d’imaginer qu’un endroit comme Yellowstone puisse être considéré comme une exagération. Les superlatifs pour le décrire ne sont que le résultat effectif de ce qu’il provoque chez ses visiteurs. Je ne peux pas imaginer qu’il y en ait qui reviennent déçus. Il convient aux familles, aux couples, solitaires ou non, de tous âges.

FAQ sur le parc national de Yellowstone

Dans quel état est Yellowstone ?
Le parc national de Yellowstone a été créé en 1872 et est le premier parc national des États- Unis. Situé dans le Wyoming, le Montana et l’Idaho, il abrite une grande variété d’animaux sauvages tels que les grizzlis, les loups, les bisons et les wapitis.
Que se passerait-il si le volcan Yellowstone se reveillait ?
Tous les 600 000 ans environ, la caldeira de Yellowstone entre en éruption, formant de grandes caldeiras et des cratères de plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre. On estime que la prochaine éruption pourrait anéantir toute l’humanité.
Que s'est-il passé dans le parc de Yellowstone ?
La caldeira de Yellowstone a été érodée, remplie de lave et de cendres d’éruptions mineures (la plus récente il y a 70 000 ans) et lissée par les glaciers. Toutes les cicatrices restantes ont été recouvertes de forêts paisibles.
Quelle est la ville la plus proche de Yellowstone ?
Idaho Falls, situé à environ 200 miles de l’entrée ouest du parc. Jackson Hole, situé à environ 70 kilomètres de l’entrée sud et à environ 200 kilomètres de l’entrée ouest du parc.
Combien coûte l'entrée au parc Yellowstone ?
Le prix du billet, qui permet 7 jours d’ entrées et de sorties multiples pour les deux parcs, Yellowstone et Teton, est de 25 $ pour chaque voiture, 20 $ pour une moto ou 12 $ pour chaque visiteur à vélo ou à pied. Les enfants de moins de 15 ans entrent gratuitement.
Combien de jours faut-il pour visiter Yellowstone ?
Yellowstone est un immense parc avec beaucoup d’endroits intéressants à voir. Il vous faudra donc au moins 3 jours pour couvrir l’essentiel.
À quand remonte la dernière éruption du volcan Yellowstone ?
La dernière éruption de la caldeira de Yellowstone remonte à 174 000 ans, bien que la lave coulait encore il y a 70 000 ans.
Qu'y a-t-il sous le Parc Yellowstone ?
Sous le parc national de Yellowstone, dans l’ouest des États-Unis, se trouve un colosse endormi de 90 kilomètres contenant entre 200 et 600 kilomètres cubes de roche en fusion.
Quels animaux se trouvent dans le parc de Yellowstone ?
Il abrite plus d’une cinquantaine d’espèces différentes de mammifères : ours noirs, grizzlis, bisons, wapitis, chevreuils, coyotes, loups et wapitis. De même, plus de 300 espèces d’oiseaux, un bon nombre de poissons et de nombreux autres reptiles et amphibiens ont été recensés.
Quel est l'aéroport le plus proche de Yellowstone ?
Idaho Falls À 200 km de l’entrée ouest de Yellowstone. Jackson Hole à 70 km de l’entrée sud et à 200 km de l’entrée ouest.
Quelle est la meilleure partie de Yellowstone ?
Upper Geyser Basin est la meilleure partie de Yellowstone et nous pensons que c’est la plus essentielle. C’est la zone qui préserve un quart de tous les geysers de la planète.
Où puis-je voir des ours à Yellowstone ?
Les meilleurs endroits à voir se situent autour du lac Yellowstone , du pont de pêche, des vallées Hayden et Lamar, des plaines du lac Swan et de l’entrée est. Au milieu de l’été, vu principalement près de Tower-Roosevelt Meadows et dans les vallées Hayden et Lamar.
Combien y a-t-il d'ours à Yellowstone ?
Aujourd’hui, il y a 700 grizzlis à Yellowstone , contre seulement 136 lorsque la loi sur les espèces en voie de disparition a été signée en 1973.
Que faire à Yellowstone en hiver ?
En hiver à Yellowstone vous pourrez faire un tour en bus des neiges ou en motoneige, observer la faune, faire de superbes photos, faire des ballades en raquettes, du ski de fond et randonnée pédestre dans des parcours enneigés, sejourner dans une yourte…

4.7/5 - (4 votes)

VOUS POURREZ AUSSI AIMER