Récit de mon voyage en Grèce du nord

Récit de mon voyage en Grèce du nord

Aujourd’hui, Joris nous fait partager son expérience de son voyage en Grèce du Nord qu’il a effectué il y a quelques mois. Si cela peut vous aider à vous organiser, à répondre à certaines de vos interrogations avant votre prochaine voyage en Grèce. Attention les prix, les lignes des bus peuvent avoir évolués depuis son voyage ;-).

Le nord de la Grèce

j’ai décidé de voyager vers le nord de la Grèce et à une époque où il y aurait moins de tourisme. De septembre à octobre, j’ai visité la Macédoine, la Thrace et l’Epire, l’île ionienne de Corfou et l’île du nord-est de l’Egée Thasos. Ce fut un voyage enrichissant à tous les égards.

Ou aller en voyage en grece ? Épire !

La Grèce du nord au niveau économique

J’ai pu noter que les bars et les restaurants sont pleins toute la journée. Les magasins (à l’exception des bars, cafés et restaurants) ferment généralement vers 14h30-15 heures et ouvrent à 18-19 heures quelques heures, bien que de nombreux magasins n’ouvrent pas l’après-midi ou seulement quelques après-midi.

La Grèce du Nord au niveau des transports

Le train fonctionne bien, bien qu’il n’y ait que jusqu’à Flórina, dans le nord-ouest. Le prix et la durée des trajets sont similaires à ceux de l’autobus (parfois un peu moins), bien qu’ils aient tendance à être moins fréquents.
Les bus sont bons et ponctuels, mais sur certaines lignes il y a peu de fréquence. Dans les gares routières et ferroviaires, il y a généralement du wifi gratuit, mais pas dans les bus et les trains.

Transport à Thessalonique

De l’aéroport, à 16 kilomètres du centre, vous pouvez prendre le bus 78, qui passe par la rue Egnatia, la gare routière et ferroviaire du Monastère et arrive à la gare routière centrale. Un taxi jusqu’au centre coûte entre 15 et 20 €.

Quelle ville choisir pour un premier voyage en grece ? Thessalonique !

A Thessalonique il y a 3 gares routières :

La gare routière centrale de Thessalonique (KTEL Makedonia), d’où partent les bus longue distance, vers de nombreuses localités (dont Corfou). Ici, vous pouvez prendre le bus jusqu’à l’aéroport et de nombreux bus urbains (à l’extérieur de la gare) et presque tous passent par les gares routières et ferroviaires de Monastiriou. Le bus jusqu’à la gare routière de Halkidiki (numéro 45) doit être pris à l’intérieur des terres (d’où partent les bus longue distance). C’est une station très bien organisée et moderne, bien qu’elle ne dispose pas d’un bureau d’information.

La gare routière de Monastiriou (KTEL Thessalonique ; Monasteriou 67), d’où partent les bus pour Athènes et les villages voisins. Il est à côté de la gare et à environ 3 kilomètres de la gare centrale au nord-ouest.

La gare de Thessalonique Halkidiki est située à 9 km à l’est de l’aéroport. Le trajet entre la gare et Halkidiki dure environ 1 heure.
Le prix des billets urbains, quelle que soit la destination, est de 1 € si achetés aux kiosques ou de 1,10 € si achetés dans le bus (machines bleues). Dans le premier cas, le ticket doit être validé à l’intérieur du bus (dans les machines orange) et dans le second cas il n’est pas nécessaire. Seulement pour les bus des lignes 78 (aéroport) et 50 le billet coûte 2 € (en kiosque).

Transport sur l’île de Corfou

Il existe deux types de bus : les bus urbains (bleus), qui partent de la gare de Plateia San Rocco, bien que certains s’arrêtent dans les rues proches à la demande. Ils parcourent la ville et de nombreuses villes voisines (Ahillion, Perama, Benitses, etc.). Les billets peuvent être achetés aux kiosques ou dans l’autobus (plus cher). Pour les destinations urbaines et les villes de la zone A, le billet coûte 1,20 € et ceux de la zone B 1,70 €. Vous pouvez obtenir un ticket journalier illimité pour n’importe quelle zone au prix de 5 €.

Quand partir en voyage en grèce ? En septembre sur l'île de Corfou

Les bus pour les trajets vers les régions reculées de l’île ou vers la péninsule (Thessalonique, Athènes…) sont verts et partent de la gare routière longue distance (Theotoki, à environ 500 mètres du nouveau port).

La nourriture en Grèce

En Grèce, ils mangent très bien et à un prix légèrement inférieur à celui de l’Espagne. Dans certains restaurants, vous pouvez voir les plats du jour et vous pouvez choisir ce que vous voulez. Les cafétérias sont toujours pleines et la plupart des gens boivent du café froid à tout moment. La TVA sur la restauration est de 24%.

nourriture en Grèce

Dans certains endroits moins touristiques, il est d’usage de prendre une assiette de bonbons ou de crème glacée à la fin du repas ou de vous inviter à prendre un café si vous le demandez (il est rare de boire du café après le repas). Les horaires des restaurants sont très amples, ils ouvrent tôt le matin et ferment très tard.

Le logement en Grèce

C’est cher mais avec un bon niveau de qualité. Il y a peu d’options économiques, bien qu’il y ait beaucoup de campings, qui sont généralement très bons.

Dans presque tous les hôtels, les chambres ont un petit réfrigérateur et il y a toujours de l’eau chaude, de l’air conditionné et du chauffage (si besoin). Le wifi gratuit est également très répandu et le petit déjeuner est souvent inclus dans le prix. Il faut savoir qu’un petit déjeuner dans la rue coûte généralement environ 5 €.

Le petit-déjeuner grec typique est la viande froide, le fromage, les olives, quelques sucreries, le café, le thé et parfois le yaourt, mais c’est un buffet de petit déjeuner assez commun, plus ou moins varié. Dans certains hôtels, vous avez la possibilité d’inclure ou non le petit déjeuner dans le prix. Normalement, il est difficile de marchander les prix. Les hôtels sont soumis à une TVA de 13 %.
Le demi-litre de bière est à 3-4 €, un demi-litre de vin maison à 4-4.50 €, une tasse de café grec à 1.5 € et une tasse de café ou expresso à 2 €, au restaurant.

Quand aller en Grèce ?

Le climat est méditerranéen, similaire à celui de l’Espagne. Le meilleur moment pour voyager en Grèce est en septembre, car il y a moins de tourisme et la température de la mer est plus chaude. La première quinzaine d’octobre est également bonne, bien qu’à certains endroits il puisse se rafraîchir et pleuvoir. En mai, la température de la mer est encore froide mais, comme en juin, il n’y a pas encore beaucoup de tourisme. En juillet et août, tout est complet et les prix montent en flèche.

J’espère que cet article vous aura donné envie de voyager en Grèce !