Conseils pour visiter Macao

Conseils pour visiter Macao

Ce n’est pas un hasard si une partie de Macao est inscrite au patrimoine culturel de l’UNESCO. Certes, ce port mythique a subi une multitude de rénovations avec de magnifiques buildings et des centres commerciaux de luxe qui sortent de terre régulièrement. Mais l’âme de Macao a su être conservée à travers son patrimoine architectural unique.

C’est sans doute cette cohabitation entre les vestiges du passé et la modernité clinquante qui donne à la ville tout son charme. Envie de vacances à Macao ? Voici quelques conseils pour aider à préparer son voyage.

Quel est le bon moment pour se rendre à Macao ?

Partir à Macao entre juin et septembre ? Très mauvaise idée ! Pendant cette période de l’année, c’est la saison des pluies, ce qui n’arrange pas les affaires pour les promenades. Par contre, à partir d’octobre jusqu’à mars, le temps est clément.

Néanmoins, le meilleur moment pour se rendre à Macao reste les mois de novembre et décembre où les températures sont les plus agréables. En effet, le taux d’humidité est faible et les journées sont ensoleillées. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette période est généralement choisie pour abriter le célèbre festival international des feux d’artifice de Macao.

feux d'artifice à Macao
Photo par Rene Torres, CC0 (licence). Les plus beaux feux d’artifice du monde sont lancés à Macao pendant le festival international des feux d’artifice

Quoi visiter à Macao ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir une voiture de location pour visiter Macao, le meilleur moyen de la découvrir étant à pieds. Les visiteurs peuvent ainsi facilement faire le tour des ruelles et apprécier les vestiges portugais à leur juste valeur. Les rues pavées comme à Lisbonne, les églises franciscains au style architectural unique qui côtoient les temples taoïstes et bouddhistes, les monuments comme la tour Macao, etc. sont autant de raisons pour visiter la ville à pieds. De plus, Macao n’est pas une très grande cité, ce qui permet de faire le tour en quelques jours avec une bonne organisation. Il ne faut pas non plus manquer la vieille ville et sa place principale, ou encore son fort Sao Paulo do Monte.

Plutôt friand de shopping ? Pas de problème. La ville abrite plusieurs centres commerciaux avec des boutiques de grandes marques. Il y a aussi de petits marchés où les touristes peuvent s’acheter quelques souvenirs. Et pour les visiteurs passionnés d’art et d’histoire, rien de tel qu’une bonne visite au Musée de Macao.

Mais Macao, ce n’est pas seulement le shopping dans des boutiques de luxe, les balades dans la charmante vieille ville, ou des soirées nocturnes mouvementées. En effet, l’ancienne colonie est aussi considérée comme la nouvelle capitale du divertissement. Certains la surnomment même le « Las Vegas de l’Asie ». Les nombreux casinos-hôtels tels que le Venetian ou le Grand-Lisboa feront donc le bonheur des amateurs de bonnes parties.

Plaques de rues à Macao
Photo par Elton Yung, CC0 (licence) À Macao, certaines plaques de rues portent encore des noms portugais

Bon à savoir sur Macao

Lorsqu’on part de la capitale française, il faut 15h de vol pour rejoindre Macao. Pour un trajet de cette durée, il serait bien de pouvoir voyager confortablement sans pour autant se ruiner. Heureusement, c’est chose possible ! En effet, il y a plusieurs compagnies aériennes qui desservent la ville. Il est donc possible de comparer les prix des différents prestataires pour trouver un billet d’avion à bon prix. Il faut également penser à réserver le billet le plus tôt possible pour bénéficier de réduction.

Macao est une ville cosmopolite dans laquelle plusieurs langues sont parlées. Mais les voyageurs qui se débrouillent en anglais ou en portugais peuvent tirer leur épingle du jeu. Surtout pour se déplacer, la compréhension du portugais peut s’avérer utile, car certaines plaques de rues portent encore des noms portugais à ce jour.

Avant d’arriver à Macao, les visiteurs doivent penser à changer leur argent en Pataca, la devise de la métropole. Bien-sûr, il existe des bureaux de change dans la ville où c’est possible de le faire lorsqu’ils n’y ont pas pensé plus tôt. Mais le problème, c’est qu’il peut y avoir des dépenses à faire dès l’arrivée, et là ça risque d’être compliqué.