A la découverte de la principauté d’Andorre

A la découverte de la principauté d’Andorre

Andorre est petit un pays (468 km2), indépendant de la France depuis Charlemagne, divisé en sept paroisses (Canillo, Encamp, Ordino, La Massana, Andorre-la-Vieille, Sant Julià de Lòria et Escaldes-Engordany) et dont la Sainte Patronne est Meritxell et les stars folkloriques des géants (que l’on sort à toutes les grandes occasions). Dans chaque paroisse, le conseiller de la paroisse est plus important que le conseiller général.

L’Andorre compte 85.000 habitants mais seulement 12.000 Andorrans pure souche. Beaucoup de Français, notamment de l’Ariège, venaient autrefois travailler dans les mines de fer qui aujourd’hui ne sont plus exploitées.

L’Andorre vit à 33% du tourisme (le pays compte 200 kms de pistes de ski !) puis le reste de l’économie est réparti entre les banques et les commerces.

En Andorre, la plupart des grandes marques sont détaxées.

Le commerce de la cigarette s’est essoufflé depuis les campagnes anti-tabac. Autrefois, Andorre produisait son propre tabac. Depuis 1920 déjà et surtout à partir de la fermeture de sa fabrique (1957), le peu qui n’est pas brûlé est vendu au gouvernement puis envoyé à l’étranger.

église Andorre

La gastronomie en Andorre

La cuisine andorrane est inspirée de l’Espagne sur le fond et de l’Italie sur la forme : une grosse entrée puis un petit plat. On y retrouve principalement de la cuisine de montagne et de saison. L’eau locale vient de La Cortinada et elle utilisée dans la première bière d’Andorre : l’Alpha. L’Andorre a aussi des vignes en altitude

Les transports en Andorre

Pour se rendre en Andorre depuis la France, si on ne vient pas en voiture en passant par une route de montagne très sinueuse, on peut prendre le train jusqu’aux gares de L’Hospitalet-près-l’Andorre ou La Tour de Carol, puis poursuivre avec une navette. En avion, les aéroports les plus proches sont ceux de Barcelone et Toulouse. Des navettes privées assurent le reste du trajet jusqu’en Andorre.

Andorre au plus près de la nature

Andorre petit pays-principauté niché au milieu des Pyrénées n’est pas qu’un endroit où acheter de l’alcool et des cigarettes à bas prix. Andorre a bien d’autres choses à offrir qu’un paradis du duty-free.

Le vrai paradis andorran n’est pas fiscal, il réside dans ses paysages naturels

Imaginez. Des champs de blé à perte de vue et les Pyrénées qui veillent au loin, puis des petits lacs couleur émeraude, qui nous ont rappelé la région de l’Araucanie au Chili. Une vallée serpentine enfin, où l’on se sent enserré de toutes parts par la montagne et de facto immensément petits au milieu.

Vous aurez alors une idée du décor de rêves qui compose l’Andorre. Un tel cadre implique un terrain de jeu immense et un panel d’activités au plus près de la nature assez large pour contenter toutes les envies.

Nature Andorre

Naturlandia : le parc pour les petits et les grands

Ouvert il y a dix ans à Sant Julià de Lòria, Naturlandia est comme son nom l’indique le parc d’attractions de la nature. On peut y réaliser tout un tas d’activités diverses et variées, allant des plus tranquilles aux plus extrêmes. Ouvert toute l’année, qu’il neige ou qu’il fasse beau, Naturlandia adapte ses activités aux saisons.

On pourra aussi bien parcourir le parc en raquettes quand il neige qu’en quad quand il fait plus beau. L’occasion d’apprendre, au passage, qu’Andorre compte des centaines de bunkers installés par Franco pendant la seconde guerre mondiale, suite à un coup de parano : allié d’Hitler, il a préféré assurer ses arrières avec ces baraquements sous-terrains.

Naturlandia, c’est aussi un parc animalier depuis un an, qui compte un trio d’ours bruns dont le second mâle de toute les Pyrénées, Julio. Des loups de Sibérie, quelques mouflons, des chèvres et bientôt des marmottes complètent le décor encore en construction, qui proposera également à l’été prochain un parcours interactif pour les enfants, autour des ours.

L’autre activité hyper sympa qu’on a eu également l’occasion de tester, c’est le tobotronc. Comprenez une sorte de bobsleigh filant à toute allure sur un parcours en métal pour une petite session de sensations fortes qui réveille. On peut grimper à deux ou tout seul dans sa petite luge puis attendre de se laisser tracter avant de redescendre à grande vitesse vers la ligne d’arrivée. Au départ, la balade au milieu des arbres est plutôt tranquille et permet d’apprécier le paysage. Ensuite, c’est un vrai moment de pur fun !

La route du fer : la balade au milieu de la montagne

En Andorre ce ne sont pas les chemins de randonnées qui manquent avec les Pyrénées en arrière plan où que l’on pose les yeux. Si on n’est pas de nature très sportive mais qu’on veut se mettre au vert malgré tout, la route du fer est idéale. Cette petite balade d’une heure minimum (beaucoup plus si on redescend toute la vallée ou si on s’enfonce dans les sentiers) commence aux portes de l’ancienne mine de Llorts à Ordino et propose de découvrir des œuvres en fer réalisées par des artistes d’ici et d’ailleurs, le long d’un chemin très accessible à tous.

Au passage, on pourra enjamber un charmant ruisseau d’eau ferrugineuse  qui donne au décor sa touche « carte postale », croiser des troupeaux de chevaux de traie, essayer de deviner quelles sont toutes ces petites fleurs sur le bord du chemin… tout en bronzant sous le soleil andorran. Une jolie balade que l’on a beaucoup aimée, idéale pour se ressourcer au plus près de la nature !

A la découverte de la principauté d’Andorre
4 (80%) 1 vote