Les voyageurs autorisés à visiter les États-Unis en 2021

Les voyageurs autorisés à visiter les États-Unis en 2021

Les États-Unis sont l’une des destinations touristiques les plus prisées des voyageurs venant des quatre coins du monde. Malheureusement, avec la pandémie du coronavirus qui sévit depuis la fin décembre 2019, le pays a fermé ses portes aux visiteurs depuis courant 2020. Encore dans cette année 2021, les restrictions de voyage sur le sol américain sont de rigueur et très peu de voyageurs sont autorisés à y entrer. Afin d’apporter plus de visibilité sur le sujet, ce billet propose de découvrir les catégories de personnes pouvant visiter les États-Unis en 2021.

Quelques informations sur la situation du Covid19 en 2021

Avant de parler des personnes qui peuvent visiter les États-Unis en 2021, il convient de faire un point sur la situation du Covid-19 en cette année 2021. En France, le pays entre dans une nouvelle période de restrictions, avec la mise en place d’un cantonnement à un périmètre de 10 kilomètres jusqu’au 3 mai 201. Dans le territoire étasunien, les choses sont un peu plus différentes. En effet, l’État de New York rouvre son tourisme domestique depuis le 1er avril 2021. La quarantaine a été levée pour tous les voyageurs américains souhaitant se rendre à New York.

Manhattan

Cet allègement des restrictions de voyage domestique s’explique par le fait que la vaccination avance à grands pas dans la grande pomme. Plus d’un tiers des Newyorkais a reçu sa première injection et plus de 20 % a reçu les deux injections. En ce qui concerne la réouverture du tourisme international, la question reste encore épineuse. Il vous faudra encore attendre quelque temps pour pouvoir envisager un voyage avec Marco Vasco spécialiste du circuit aux États-Unis.

Les compagnies aériennes du pays travaillent sur un projet appelé « Travel Pass », qui doit permettre de faire voyager les personnes vaccinées, qui présentent un test négatif au virus ou qui sont déjà guéries du coronavirus. Il faut toutefois noter que la date de la mise en place effective de ce projet n’est pas encore arrêtée. À rappeler que ce projet concerne uniquement les voyageurs nationaux. Pour ce qui est de l’ouverture des frontières entre l’Europe et les USA, l’administration Biden n’a pas encore émis une date pour l’instant. Néanmoins, il existe certaines personnes pouvant voyager entre l’Europe et les USA.

Les personnes pouvant voyager aux USA en 2021

La France fait partie des pays européens dont certains voyageurs sont autorisés à se rendre aux USA. L’Office du tourisme américain en France et le Consulat des États unis en France mettent en avant une sélection de 8 catégories de personnes pouvant se rendre aux USA en 2021 :

  • Les premières catégories concernent les personnes détendeurs d’un passeport américain.
  • Ensuite, il y a les résidents permanents légaux aux États-Unis. Ce sont plus exactement tous les expatriés vivant aux USA avec un statut de résident permanent. Cela concerne en outre les étudiants en possession de visas F61 ou M-1.
  • Après, les conjoints et les enfants d’un citoyen américain d’un résident permanent légal sont autorisés à voyager dans le pays.
  • En outre, peuvent se rendre aux USA les parents ou tuteurs légaux d’un citoyen américain ou d’un résident permanent légal, à condition que celui-ci ait moins de 21 ans et ne soit pas marié.
  • Les frères et sœurs d’un citoyen américain ou d’un résident permanent ont aussi le droit de voyager dans le pays en 2021, à condition qu’ils soient célibataires et âgés de moins de 21 ans.
  • Les enfants d’un citoyen américain ou d’un résident permanent légal peuvent également partir aux USA.
  • Il est également possible aux personnes pouvant fournir un service essentiel à la chaîne d’approvisionnement alimentaire des USA à venir dans le pays.
  • Enfin, la dernière catégorie concerne les personnes dont le voyage s’inscrit dans l’intérêt national du pays.

Attention, il faut savoir que le droit de voyager entre l’Europe et les USA s’accompagne impérativement d’un test PCR de dépistage du Covid-19 réalisé au plus 72 heures avant les vols, à l’aller et au retour.